AIDEZ LA DÉMOSOPHIE

À GRANDIR

Soutien financier à Eric Fiorile - candidat

PARTICIPEZ AU COMPTE DE CAMPAGNE

Depuis la loi du 19 janvier 1995, les dons et avantages en nature des entreprises privées sont interdits. Les dons des particuliers sont, quant à eux, limités à 4 600 euros par donateur, tout don égal ou supérieur à 150 euros devant être obligatoirement effectué par chèque, virement ou carte bancaire. Depuis la loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique, seules les personnes physiques de nationalité française ou résidant en France peuvent verser un don à un candidat. De même, seuls les prêts aux candidats octroyés par des partis politiques ou par des banques ayant leur siège social dans l’Espace économique européen sont autorisés. Un État étranger ou une banque non-européenne ne peut plus prêter de l’argent à un parti ou un candidat.

Donations personnelles

Vous pouvez faire un don à Eric pour l’aider dans son combat pour la démosophie par virement
IBAN: FR59 2004 1010 0915 1379 1W03 081
BIC : PSSTFRPPMON

Réduction d'impôts

  • Un contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu dans le cas d’un don à un candidat pour financer sa campagne à une élection. Il sera donc possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pour un don effectué à un candidat à l’élection présidentielle de 2022.
  • Le don est plafonné à un versement de 4 600 € et 20 % du revenu imposable. La réduction d’impôt est égale à 66 % du montant du versement. Le donateur doit conserver le reçu en cas de contrôle fiscal, reçu qui doit comporter plusieurs informations sur le don (nature, montant, etc.).
  • Un don à un candidat s’inscrit dans le plafonnement des dons et cotisations à un parti politique ou une association, fixé par an à 7 500 € par contribuable et 15 000 € par foyer fiscal. Il n’est toutefois pas concerné par le plafonnement des niches fiscales.
  • Les dons aux associations ouvrent droit à une réduction d’impôts égale à 66 % des sommes versées dans la limite d’un plafond égal à 20 % du revenu imposable. En cas de dépassement de cette limite, l’excédent de versement est reportable sur les 5 années suivantes.