Cour Souveraine de Justice

Pour la première fois,

le Peuple pourra être certain de son avenir,

et en mesure de le contrôler

parce qu’il en sera toujours le véritable dirigeant

grâce à une Cour Souveraine

Ouvrons n’importe quel livre d’histoire de n’importe quelle région du monde, et ce ne sont que  guerres, conquêtes, dominations, machinations, etc. en vue d’acquérir du pouvoir, des richesses.

Cette recherche permanente de domination a établi toutes les règles de  nos sociétés, toutes les hiérarchies et c’est sur cette base que fonctionnent tous les gouvernements et toutes les entreprises.

La science aidant et l’argent étant devenu le moteur du développement, et donc de sélection des sciences, les dominants disposent de moyens de plus en plus puissants d’augmenter encore leur domination sur toute la vie terrestre, au détriment de l’humanité, au mépris de toutes les espèces et de la planète elle-même. Cette situation, générée et contrôlée par quelques individus mène toute l’humanité vers une fin de civilisation dramatique dont les premiers prémices sont déjà apparents.

Une fin qui, aux yeux des analystes les plus pertinents, semble inexorable ; mais aussi, qui a suscité un regain d’analyses en vue de
rechercher une solution, solution qui ne pouvait donc venir que de personnes éloignées des schémas et réseaux habituels, et animées de concepts philosophiques humanistes : des « Libres Penseurs ».

Ces Esprits Libres ont vite constaté que l’outil majeur qui servait à la domination sur les peuples et à empêcher leur créativité de s’exprimer était le système de la « république ». Il fallait donc inventer des concepts nouveaux. La « libre pensée » et « l’intelligence collective » en font partie. Il fallait aussi assurer la pérennité de la civilisation humaine en inversant les paradigmes installés : que la paix soit plus profitable que la guerre ; que l’harmonie gère les rapports humains plutôt que la discorde ; que la justice remplace l’iniquité actuelle à tous les niveaux, individus ou nations, et donc qu’émerge de l’humanité une conscience collective orientée par une responsabilité humaniste : le Bien Commun ! Le peuple le plus apte à répondre à cette exigence éthique a donc été invité par ce Conseil de Transition, lors du « Procès de Milan », à participer à l’analyse et à la recherche d’une solution sous la conduite d’esprits libres invitant à la « libre pensée » et à l’intelligence collective.

Il en est sorti ce concept nouveau dans l’histoire humaine : la « Cour Souveraine », un concept qui place l’intelligence collective et le Bien Commun au-dessus des gouvernements et des institutions internationales. Introduite au plus haut niveau des nations, cette Cour Souveraine garantit la justice et l’équité au niveau des individus à l’intérieur des pays, protège les droits de tous les peuples au niveau international et assure la pérennité de la civilisation humaine par son harmonisation avec toute la planète. Gaïa retrouve son équilibre !

La première session de la Cour Souveraine de France (composée de simples personnes volontaires) a entériné le programme du CNT et juridiquement validé son existence en qualité de gouvernement provisoire en charge d’appliquer le plan de sauvetage de la France, programme qui débouchera naturellement sur une union internationale des peuples.

jeudi 16 janvier 2020
Procès de Milan, Rapport complet

Constat de situation par une assemblée de Français constitués en
“Ministère Public Populaire”

Proposition d’une action offrant une transition vers un nouveau modèle de gestion des sociétés humaines
par la Création d’un corpus juridique en faveur du DROIT DES PEUPLES