Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Réunion
Thématique

L’animateur d’une commission peut utiliser Jitsi, Zoom, Skype, kMeet … pour « fixer » le rendez-vous hebdomadaire. Il est conseillé de limiter le groupe à une quinzaine de personnes. A partir de ce nombre, le mieux est de le scinder en deux parties. Parmi l’assemblée régulière participant au projet, l’animateur choisira éventuellement un rédacteur pour l’assister s’il assure un compte rendu. Il pourra aussi, s’il le désire, créer un groupe de tchat permanent sur telegram,signal, olvid, wire, imo, ou autre… ou encore ajouter un blog.

Hormis celles déjà constituées, les quelques modèles présentés ci-dessous ne sont là que comme suggestions. Chacun est libre d’en créer de nouvelles pourvu qu’elles aillent dans le même sens : sauver la France de la tyrannie, préparer la Transition et projeter un comité mondial d’éthique.

Tous les participants sont invités à rejoindre les regroupements locaux, afin de préparer des recours en cas de besoin. (Les rencontres concrètes sont toujours plus enrichissantes que les rencontres virtuelles).

Les groupes et associations souhaitant être présents pour appuyer cette Transition peuvent créer une commission à leur nom ou figurer d’une autre manière (me contacter directement dans ce cas) .

Regroupements locaux

Les cafés, bars, bistrots, étaient les lieux de convivialité où les Français se croisaient, discutaient, échangeaient des idées. En prévision du lancement du « Grand Chaos », il fallait prévoir d’isoler les gens afin qu’ils passent plus de temps devant la TV où les programmes de lavage de cerveau pourraient officier. Quelques lois habiles auront suffi à faire fermer 90% de ces commerces.

Aujourd’hui, internet offre des réseaux sociaux qui permettent de se faire plein d’amis, mais beaucoup considèrent que ces amis virtuels ne valent pas de vraies relations humaines.

Pour ceux-là, la Transition invite à se regrouper par secteurs, régions, département ou ville afin de laisser les affinités se développer par de vraies rencontres qui seront peut être utiles si une « panne » d’internet ou de téléphone nous coupaient les uns des autres. Comme pour les commissions, il est bon qu’un animateur organise ces réunions en offrant une salle à disposition à jour et heure fixe chaque semaine.

DE PLUS, en adhérant aux sites de voisinage, l’animateur s’assure immédiatement un panel de plusieurs centaines de VOISINS, à qui il pourra passer ses messages et inciter à la candidature d’Eric Fiorile. 

Voisins 1   Voisins 2   Voisins 3

Chacun peut demander à créer le secteur qu’il souhaite sur ces modèles ou en suggérer d’autres…